Trip à Kanab(bis) : Perchés à Zion

16 avril 2017

Dernière journée déjà pour ce court séjour et nous sommes bien décidé à en profiter jusqu’au dernier moment. Vu que l’on repart de Las Vegas, la logique est de faire une pause à Zion, sur notre chemin. The Subway est l’une des randonnées les plus populaires du parc mais comme je l’ai expliqué, il serait dangereux pour nous de la faire. Les autres marches emblématiques du parc sont The Narrows, que nous avions effectué en partie l’an dernier ou Angel’s Landing, un sentier vertigineux au-dessus du canyon qui n’est pas vraiment compatible avec ma peur du vide.

Notre lot de consolation sera Observation Point, une randonnée qui permet de gravir les parois du canyon. Nous laissons la voiture sur le parking du Visitor Center afin de prendre la navette obligatoire qui nous mènera en dessous de Weeping Rock.

Encore et encore Zion.

Pas d’échauffement pour cette randonnée puisqu’à peine le bus quitté, on s’engage sur des lacets assez pentus. Le chemin est néanmoins très progressif et vu que nous sommes en matinée, le soleil n’est pas trop accablant. Pour cette partie un peu plus ardue, les conditions sont optimales et on ne sue pas trop. Après avoir laissée l’embranchement vers Hidden Canyon sur notre droite que nous avions fait en mai dernier, la pente s’amenuise un peu. Cela nous permet de reprendre un peu notre souffle avant qu’il ne soit de nouveau coupé par la vue vertigineuse sur la vallée.

Les lacets de Zion.

La Virgin river et Angel’s Landing juste en face.

Nous arrivons à une espèce de petit col où le chemin est maintenant résolument plat. On s’engouffre dans un canyon bien étroit, Echo Canyon. Le sentier est creusé le long de la paroi entre les roches sombres. Nous longeons un ruisseau pendant une vingtaine de minutes avant de nous élever de nouveau. L’interlude rafraichissante nous a aussi permis de découvrir un paysage totalement différent, deux randonnées en une avant de reprendre l’ascension finale à flanc de montagne.

Echo cho ho o …

Plongée au cœur de Zion.

Le sentier s’élève donc le long des murs d’Echo Canyon. Les paysages s’ouvrent un peu plus alors que nous découvrons l’envers de Zion. J’aime vraiment la texture des parois, les montagnes sont tout en rondeur, tout en douceur. Les couleurs pastelles respirent la sérénité : zénitude à Zion …

Les virages en épingle reviennent en même temps que la pente augmente. On fait en quelque sorte le tour de la montagne pour retrouver le canyon principale. On croise pas mal de monde sur le chemin, et on les double ! L’entrainement en altitude au Colorado porte ses fruits. On s’arrête quand même régulièrement pour observer les parois qui nous entourent (et reprendre notre souffle).

 

A mesure que l’on distingue la fin de la randonnée, on se rapproche du canyon. Le sentier longe le précipice mais jamais on ne se sent en danger. Enfin, au détour d’un virage, on redécouvre la vue plongeante sur la Virgin River. BAM !

Ce n’est pas le moment de louper un virage.

Le bouquet final.

La marche se termine sur un petit plateau. Les dernières minutes sont par conséquent beaucoup plus faciles. Pas mal de monde est en train de déjeuner au bord du vide, au bout de la balade. C’est là qu’on se rend compte de la foule dans le parc. D’habitude une randonnée de cette longueur opère une sélection dans le flot des visiteurs. Ici, ce n’est pas vraiment la solitude de la nature que l’on apprécie. Enfin, il suffit de plonger (le regard) dans le canyon pour être subjuguer et oublier un peu tous ceux qui nous entourent.

Observation Point.

Nous entamerons la descente après un petit repas. Il commence à faire vraiment chaud, malgré le fait que nous sommes au début du printemps. Au final, on bouclera la randonnée en un peu moins de 5 heures pauses et photos comprises. C’est vraiment une marche que je recommande. Si le dénivelé peut faire peur sur le papier, les montées sont vraiment progressives et sans passage vertigineux. La vue sur la vallée de Zion est magnifique.

Une fois redescendu, on profitera des douches de Zion Outfitter juste à la sortie du parc pour se rafraîchir un peu avant de reprendre la route vers Las Vegas.

On avait prévu un peu d’avance avant notre avion et on a bien fait. Un accident bloque l’autoroute amenant à la cité des vices et nous devrons faire un détour de plus d’une heure dans le désert du Nevada pour arriver à bon port ! Au final, nous serons justes à l’heure pour l’embarquement.

Pour ce premier séjour à Kanab, nous avons été gâtés. Découvrir The Wave est un privilège, explorer Zion plus en profondeur comme nous l’avons fait les deux jours suivants est une chance. Cela nous aura rendus encore plus impatients d’être un mois plus tard pour cette fois 8 jours sur place ! A suivre sur le blog bien sûr …

Une réflexion sur “Trip à Kanab(bis) : Perchés à Zion

  1. Bonne idée de nous avoir conseillé cette rando lors du « futur » séjour, et aussi bien raconté et décrite elle n’en est que plus belle. Il vous a juste manqué une bonne grosse pluie à laquelle on a eu le droit, pour agrémenter cette sortie !
    Un grand angle aurait été top pour les vues sur Virgin river 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *