Ça glisse à Steamboat Springs !

02 avril 2016

Le temps d’un week end de fin d’hiver, nous nous échappons des environs de Boulder pour passer un moment en amoureux au cœur des Rocheuses enneigées. A environ 3 heures de route de chez nous, la station de Steamboat Springs permet de s’adonner à toutes sortes d’activités hivernales dans un cadre plutôt préservé.

Arrivant par l’Ouest, nous empruntons le col passant par le Mt Wiener, qui du haut de ses 3222 mètres surplombe la ville de Steamboat. Juste avant d’entamer la descente, nous longeons des pistes parcourus à toutes allure par des motards des neiges, cowboys modernes chevauchant sur les vastes étendues blanches. Poudreuse, vitesse et  country : au moins, nous voila tout de suite dans l’ambiance !

Direction le terrain de golf … pour y faire du ski de fond !

Pas facile de trouver les balles.

Pas facile de trouver les balles.

Le Steamboat ski touring center offre en effet une quinzaine de kilomètres de piste de niveau sans grosse montée ou descente technique parfait pour les amateurs que nous sommes (bon, cela ne empêchera pas de me ramasser au bout de 200 mètres). Il est environ 10h30, pas un nuage à l’horizon,  la neige est encore parfaite pour la glisse, les pistes bien damées et le matos de location de bonne qualité (comptez une quarantaine de dollars pour skis et forfait). Les champions peuvent s’élancer !

Ça tombe comme à Gravelotte.

Ça tombe comme à Gravelotte.

Admirez moi le pas de patineur d’Hélène qui parcourt les étendues immaculées des Rocheuses en alliant grâce et efficacité.

Admirez moi le pas de patineur d’Hélène qui parcourt les étendues immaculées des Rocheuses en alliant grâce et efficacité.

La glisse est vraiment agréable et les pistes très sympas. Serpentant au milieu des cossus chalets, longeant les forêts de trembles, enjambant une petite rivière, nous passons environ 3 heures à les parcourir avant que, printemps oblige, la neige ne devienne un peu trop de la soupe.

Rassurez-vous pour notre ligne, rien de tel qu’un bon burger pour nous remettre de tous ces efforts !

 

Nous déposons ensuite nos affaires au Nordic Lodge, un hôtel au très bon rapport qualité/prix. Nous prenons nos maillots de bain avant de s’aventurer dans Steamboat. Si nous avions parcouru dans la matinée la partie récente coté ski, nous voici dans une ville bien typique du Colorado. Hautes façades, gros pick up, boutiques de fringues façon western ou ski, les fermiers des environs côtoient ici les touristes en mal de sensation fortes. Aux portes de la ville, nous distinguons de nombreux sautoirs à ski, l’occasion de mentionner qu’au cours de ces 100 années de vie, la station a vu passer plus de 90 olympiens et aujourd’hui encore, elle sert de camp de base à l’équipe américaine de saut à ski.

Welcome to Steamboat springs

Welcome to Steamboat springs

Nous remontons la rue parallèle à la Yampa River jusqu’aux Old Town Hot springs, des bassins d’eau de source naturellement chaude. Le complexe est plus que centenaire et offre des bassins pour les enfants, des piscines plus tranquilles et plus chaudes pour se prélasser et enfin des activités comme un mur d’escalade aquatique ou des toboggans. Un endroit idéal pour passer quelques heures après une journée sur les pistes.

Une ville qui ne vous laissera pas de marbre !

Une ville qui ne vous laissera pas de marbre !

En parlant de réconfort, nous finirons la journée dans un très bon restaurant gastronomique recommandé par notre hôtesse du Nordic Lodge : le Aurum. Nous dégustons de bons plats d’inspiration méditerranéenne : salade grecque, agneaux et tarte aux fruits, concoctés à base de produits du Colorado et arrosé d’un vin  dont les vignobles sont situés juste à côté de Mesa Verde NP. Un ravissement pour les papilles, on est bien loin de la junk food et des hamburgers ! Cerise sur le gâteau, notre diner s’est déroulé face à rives enneigées de la Yampa River. Un cadre romantique à souhait pour terminer cette belle journée.

Cantine avec vue.

Aurum Aurum Aurum Auri Auro Auro

03 avril 2016

Ne nous le cachons pas, si nous sommes venus à Steamboat, ce n’est ni pour l’architecture bucolique, ni pour le ski de fond ou les sources thermales. Ce matin, nous allons satisfaire une envie que j’avais depuis notre arrivée ici. Pour cela, notre carrosse nous attend sur le parking du Nordic Lodge.

Petite anecdote sur la ville nature de Steamboat Springs : alors que nous quittons la ville, nous croisons sur la rue principale 3 élans qui habitent dans le coin. Le conducteur qui est de la région ne semble même pas étonné !

Je monte à l’avant alors qu’Hélène choisit sa cage à l’arrière.

Je monte à l’avant pendant qu’Hélène choisit sa cage à l’arrière.

Ce matin est donc prévu une initiation au chien de traîneau, nous allons nous transformer en musher ! Le guide de Grizzle-T Dog Sledding, un jeune homme de la région super sympathique, nous emmène donc par delà le village de Yampa au sud de Steamboat sur un chemin longeant une rivière qui sera notre terrain de jeu pour les 3 heures qui viennent. La fin de saison étant proche, il y a eu ce matin des annulations et nous nous retrouvons les seuls présents pour le tour : un cours particulier en perspective !

Nous commençons à sortir les chiens du camion pour les harnacher. Le guide – dont j’ai oublié le nom – nous explique comment harnacher les huskies d’Alaska tout en les caressant pour les habituer à nous. Certains des chiens ont même droit à de petits chaussons pour préserver leurs pattes. C’est intéressant de voir les rapports de hiérarchie qui s’établissent déjà dans la petite meute de 8 individus. Jeunes impétueux en formation ou vieux routiers expérimentés, chaque chien a sa fonction mais ils ont tous en commun l’air de vouloir commencer à courir aussi rapidement que possible.

Nous passons à la théorie. L’un d’entre nous sera bien au chaud dans le traineau pendant que l’autre conduira l’attelage. La conduite est assez simple : le traineau est posé sur deux patins sur lequel le musher pose ses pieds et joue avec son poids pour orienter la course du véhicule à droite ou à gauche. Il existe deux systèmes pour freiner : le premier est une bande de caoutchouc qui traine sur la neige derrière le traineau et qui permet en posant son pied dessus de gérer plus ou moins la vitesse, l’autre système est une sorte de pic en métal qui, enfoncé violemment, permet de stopper ou maintenir à l’arrêt le traineau. Pas trop le temps de réfléchir aux explications, nous nous élançons rapidement sur la neige !

Who Let the dogs out ?

Who Let the dogs out ?

Hop, sans les mains !

Hop, sans les mains !

La sensation de glisse est géniale. Le traîneau va vite, c’est surtout impressionnant pour le conducteur avec la neige qui file directement à quelques centimètres de ses pieds. Notre guide nous précède sur une moto neige quelques dizaines de mètres devant nous pour nous laisser profiter du calme et du paysage. Nous filons sur un chemin vallonné le long de la rivière. Le calme n’est troublé que par le halètements des chiens. Ceux-ci semblent vraiment prendre du plaisir à tirer le traîneau et en tant que conducteur, il faut veiller constamment à refréner leurs ardeurs.

Les chiens, exténués, sont formels : je dois faire un régime.

Les chiens, exténués, sont formels : je dois faire un régime.

Passage aux stands et changement de conducteur.

Passage aux stands et changement de conducteur.

La balade est vraiment agréable et la seule difficulté est le bout de la route où l’on doit faire un demi-tour. Je me retrouve à devoir galoper derrière le traîneau, les mains agrippées à la poignée. Cela ne dure que quelques dizaines de mètres mais c’est une belle montée d’adrénaline pour moi ! C’est après 2 heures et une douzaine de kilomètres que ravis, nous rentrons au camion. Nous « déshabillons » les chiens en les remerciant pour l’effort accompli. Même Hélène un peu crispée avec les animaux habituellement s’exécute de bon cœur. Nous sommes vraiment enthousiaste vis-à-vis de cette expérience et satisfait du guide qui s’est montré vraiment pédagogique et sympathique. Nous recommandons vivement cette activité que ce soit au Colorado ou ailleurs !

On revient enchanté vers Steamboat afin de récupérer nos affaires. Nous effectuons avant de repartir une dernière visite à la Storm Peak Brewing Company. Même à la neige, les Mabouls de Boulder n’oublient pas la tradition : tous les moments cools au Colorado se terminent par une bonne bière artisanale !

Cheers !

Cheers !

0 réflexions sur “Ça glisse à Steamboat Springs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *