Un automne à Boulder – 1ère partie – Colorad’OR !

Après un été bien rempli, l’automne est enfin là à Boulder. Fin Septembre et début Octobre sont pour moi les meilleurs moments pour découvrir les montagnes Rocheuses, les Aspen trees (une espèce de trembles) se couvrent d’or avant que les feuilles tournent au rouge et que la montagne s’embrase littéralement.

Malgré un aller-retour express et appréciable en France pour un mariage, nous essayons de profiter comme nous l’avions fait l’an dernier au maximum de ces magnifiques couleurs en prenant la route tous les weekends.

17 septembre 2016 : Guanella Pass et Silver Dollar Lake

Alors qu’Hélène a pris un peu d’avance et passer le mois de septembre en Europe, je ne me laisse pas abattre et profite d’un agréable samedi pour partir explorer les Rocheuses avec mon pote Martin.

Une grosse heure de route nous emmène dans la charmante ville victorienne de Georgetown à environ 50 milles – 80 kilomètres de Boulder. Nous ne nous attardons pas et prenons la route de Guanella Pass, un col de haute montagne dont le point culminant est à 3557 mètre d’altitude et sert de départ à la marche vers le Mt Bierstadt, un des 14er du Colorado (4285m d’altitude).

Ça Pass ou ça casse …

Si les arbres sont encore bien verts à la sortie de Georgetown, ils tournent au jaune au fur et à mesure que la route s’élève. Au bord de la route sont disséminés pas mal de camping et je note l’idée d’y passer un weekend à l’occasion. Sans que ce soit gênant, nous ne sommes pas les seuls sur la route. L’endroit est en effet justement réputé pour être un repère de photographe lorsque vient l’automne.

La vue commence à valoir de l’or.

C’est bon, on a trouvé le trésor.

Un peu avant le col, nous prenons une piste forestière bien cabossée (heureusement que la Subaru est 4 roues motrices) qui nous emmènera au départ de la randonnée vers le Silver Dollar Lake. Longue de 4 miles ou 6.5 kilomètres pour environ 350 mètres de dénivelée, cette randonnée nous permet de voir pas moins de 3 lacs d’altitude entouré de hauts sommets.

Quel mollet galbé, miam …

Le chemin s’élève tout d’abord assez fortement au sein d’une forêt, longeant un petit lac dont l’accès est malheureusement privé, le Naylor Lake. Assez rapidement, je ressens fortement les effets de l’altitude avec des mots de tête et des nausées. Pourtant on ne peut pas dire que je vive au niveau de la mer ! J’avoue que j’ai vraiment du mal et chaque pas est compliqué. Heureusement, Martin est vraiment sympa et m’attend.

Seul face à la nature.

A force de barres de céréales et de beaucoup d’eau, je vais un peu mieux. Nous arrivons au Silver Dollar Lake et il faut dire que la vue est vraiment magnifique. La toundra alpine, comme s’appelle l’écosystème des lieux, est un peu grillé par un été sec mais cela donne ici aussi une petite touche automnale. Je fais une petite sieste au bord du lac pendant que Martin monte jusqu’au Murray Lake quelques dizaines de mètres plus loin.

Tranquille la sieste !

La descente est plus tranquille et je peux dire que mal des montagnes excepté, j’ai vraiment apprécié cette randonnée accessible au plus grand nombre. Les paysages sont vraiment jolis avec cette enfilade de lac et de hauts sommets. Pour ne rien gâcher, nous croiserons une horde de mouflons sur la route du retour. Une bonne manière de commencer le weekend !

2 octobre 2016 : La Peak to Peak Highway

De retour d’Europe, le décalage horaire est dur à encaisser, surtout pour Hélène qui y a passé un mois. Le mariage de nos amies Ariane et Lauriane qui nous avait rejoints pour un petit road trip à l’été dernier nous a aussi fatigués d’une autre manière. HIPS !

Nous cherchons alors un moyen de profiter des couleurs automnales sans trop nous fatiguer. Tout prêt de Boulder, il est possible de parcourir la Peak To Peak Highway, une route longue de 90 kilomètres. Cette Scenic Byway – route scénique – est bordée de vestiges abandonnées de mine. Mais ce n’est pas ce qui nous intéresse aujourd’hui.

Nous commençons par rejoindre le petit village de Nederland qui se trouve à l’ouest de chez nous en parcourant le Boulder Canyon. Déjà, les premiers Aspen trees apparaissent et je peux m’apercevoir qu’ils ont déjà commencé à tourner à l’orange.

Lorsque les trembles sont oranges, il faut se dépêcher. On parle d’orange pressé …

Peu après Nederland, on s’arrête au bord du petit Mud Lake. Cette balade de quelques minutes nous permet de nous dégourdir les jambes en faisant le tour du plan d’eau. Il est bordé de peuplier donc le feuillage est encore bien jaune. Une promenade calme et reposante.

Un arbre mort, de la réflexion, que demande le peuple ?

La route s’élève un peu plus après le tout petit village de Ward. Des taches de différents couleurs parsèment les montagnes au grès des bosquets de peuplier. La route est vraiment agréable et nombreux sont les gens à s’arrêter sur les bas cotés pour quelques clichés.

Le col est un peu venteux, on tremble.

C’est le moment de redescendre.

Après environ deux heures de balades, nous décidons de retourner vers les plaines. Nous passons par la ville de Lyons situé au nord de Boulder. On en profite pour tester la brasserie de Oskar Blues, un brasseur de bière pionnier de la vente en canette mais qui possède aussi ici un restaurant où l’on peut déguster leur bonnes boissons accompagnées de tout aussi bons burgers. Une manière parfaite de reconstituer nos forces et de nous replonger dans la culture Coloradienne en ce début d’après-midi.

C’est presque un bouchon Lyon(s)nais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *